Installateur chauffagiste : quel est son métier ?

Plusieurs professionnels interviennent dans la construction ou l’amélioration des travaux publics et des bâtiments. Ainsi, nous avons les installateurs thermiques qui assurent la mise en place des chaudières, des ventilations et des chauffages. Retrouvez dans cet article, les activités d’un installateur chauffagiste, les conditions d’exercice de ce métier et les risques de celui-ci.

Activités d’un installateur thermique : Chauffagiste

Tout d’abord, la fonction d’un chauffagiste est parfois comparée à celle d’un plombier. La différence entre un plombier et un chauffagiste résulte dans les activités d’installation thermique centrale. En effet, pour effectuer les travaux de canalisation et d’installation thermique, le chef chantier ou le propriétaire a obligatoirement besoin d’un chauffagiste.

A voir aussi : Pourquoi confier ses travaux de construction à une entreprise ?

Le chauffagiste est donc une personne qui met en place, qui entretient le chauffage. Celui-ci est formé, pour mettre en œuvre le système de chauffage, de ventilation et de connexion du réseau électrotechnique d’un bâtiment. Il faut souligner que le réseau électrotechnique d’une maison est l’ensemble des éléments qui assurent le bon fonctionnement des installations thermiques. Par exemple, le radiateur, le gaz, l’électricité et le fioul.

Cependant, le chauffagiste ne joue pas seulement le rôle d’installateur thermique.  Ce dernier intervient en cas de dysfonctionnement d’une chaudière par exemple. De ce fait, il assure son activité de réparateur thermique des systèmes usés. Vous n’êtes pas sans savoir que les éléments qui constituent un système thermique sont essentiellement des immobilisations.

A découvrir également : Qu’est-ce qu’un adoucisseur d’eau au CO2 et quels sont ses avantages 

Les conditions d’exercice de la fonction d’un chauffagiste

Tout le monde ne peut se prévaloir installeur chauffagiste. Il faut avoir les backgrounds nécessaires pour exercer cette fonction. Contrairement aux plombiers, les chauffagistes doivent avoir une bonne maitrise de la physique et de la chimie. Par ailleurs, il faut être créatif et habile. L’habilité résulte dans la facilité à manipuler les objets en fer, en métal ou en aluminium.

Avec l’évolution de la technologie, les anciennes méthodes d’installations thermiques sont caduques et révocables. Ainsi, tous ceux qui avaient fait une formation en installation d’une chaudière sont obligés de suivre à nouveau des séances de recyclages. C’est alors qu’ils retrouveraient le goût et le sens de leur métier. Autrement, ils seront désœuvrés, et bienvenu l’inactivité technologique.

Cependant, les chauffagistes sont appelés à travailler pour les entreprises industrielles ou commerciales et les grandes sociétés. Les entreprises pourvues d’un système thermique font appel aux techniciens compétents. Avant d’être recruté par une entreprise il faut avoir certains diplômes. Au nombre de ceux-ci, nous avons :

  • Certificat d’aptitude professionnelle en BTP (Bâtiment travaux publics) ;
  • Bac professionnel en BTP ;
  • Et un BTS en environnement, énergie et fluide…

Les risques du métier d’un installateur chauffagiste

Le chauffagiste est considéré comme un artisan. Celui-ci est confronté à des risques inhérents dans l’exercice de son activité. Les risques ne sont pas observables sur tous les chantiers de travail. Ces derniers sont plus remarquables dans les bâtiments à plusieurs étages. Nous avons donc :

  • Électrocution des membres du fait de l’électricité ;
  • Coup de marteau sur les doigts ;
  • Fuites massives de l’eau dans la pièce d’intervention.

 

En définitive, le métier d’un chauffagiste est l’installation thermique. L’installation thermique regroupe la canalisation, la fixation des objets percés et autres. Toutes ces activités sont les résultats d’une chaudière, d’une pompe à eau… 

ARTICLES LIÉS