Comment aménager mon jardin pour attirer les papillons ?

Synonyme de beaux jours, le papillon se fait de plus en plus rare. Pesticides, réchauffement climatique, leur nombre et leur diversité déclinent. Pourtant, dans nos jardins, il est possible de les favoriser. Quels sont les aménagements pour les aider et les attirer ?

Les règles de base pour favoriser les papillons et la biodiversité

Dans un jardin, il est primordial de favoriser toute la biodiversité pour espérer avoir des papillons. En effet, ceux-ci ne s’installent que dans les espaces qui leur sont favorables, dans laquelle ils trouvent des abris, de la nourriture ou encore de l’eau.

Lire également : 4 astuces pour un arrosage efficace et économique de vos espaces verts

Pour que votre jardin remplisse tous ces critères, il suffit d’appliquer quelques règles de base comme de renoncer aux produits phytosanitaires ou à avoir un jardin au cordeau.

Ne plus utiliser de produits chimiques, même “bio”

Si le Round Up est désormais interdit pour les particuliers, il existe beaucoup d’autres produits phytosanitaires sur le marché. Pour la plupart, ils sont présentés comme étant respectueux de l’environnement, voire bio.

Lire également : Tailler un prunier : quelles sont les étapes à suivre ?

Toutefois, c’est loin d’être réellement le cas. La petite faune, c’est-à-dire les insectes, sont très sensibles à ces produits même si leur formulation est beaucoup moins chimique. Les papillons n’y font pas exception.

Pour permettre à ces derniers de s’inviter dans votre jardin, il est donc essentiel de bannir tous les produits de désherbage, anti-mousse ou autres.

Ne pas avoir un jardin au cordeau

Les jardins à la Française sont tirés au cordeau. L’herbe est tondue rase, les haies au carré. Les végétaux sont parfaitement ordonnés. Si cela fait “propre”, c’est en revanche totalement inhospitalier pour les insectes.

Vous ne pouvez évidemment pas laisser la totalité de votre jardin en friche ? Vous pouvez toutefois réserver une zone dans laquelle vous n’intervenez pas. Celle-ci permet aux chenilles de s’alimenter et aux papillons de s’abriter pour l’hiver.

Prévoir un point d’eau

Les papillons ont besoin de plantes mellifères pour se nourrir, mais également d’un point d’eau pour s’abreuver. Il est donc essentiel de leur prévoir une source d’eau. Cela peut être une simple écuelle d’eau que vous prendrez soin de remplir tous les jours.

D’autres insectes viendront également y boire. Pour éviter les noyades, ne mettez qu’un fond d’eau auquel vous ajoutez de nombreux bouchons de liège. les papillons pourront sortir de l’eau.

Quelles plantes installer dans son jardin ?

Bien évidemment, toutes ces règles de base ne sont pas suffisantes en soi, même si c’est un bon début. Il faut également que ces insectes trouvent de quoi se restaurer tout au long de leur vie.

Pour attirer les papillons, votre jardin doit donc être riche en plantes mellifères. Au jardin, cela peut être en plantant par exemple de la bruyère, des soucis, des jacinthes, des ancolies, de la phacélie, des roses trémières ou des tournesols.

En revanche, c’est une fausse bonne idée que de planter un arbre à papillons. Certes, nombreux sont ces insectes qui virevoltent autour, attirés par le nectar des fleurs. Malheureusement, ce dernier contient une substance qui rend les papillons totalement « accros ». C’est au point qu’ils en oublient l’essentiel pour la survie de leur espèce, c’est-à-dire de se reproduire. C’est donc typiquement une plante à éviter, surtout qu’elle fait partie des invasives.

ARTICLES LIÉS