Quelle surface pour un cellier ?

Le cellier est une pièce annexe très pratique qui permet de stocker des provisions, des produits ménagers, du linge ou des objets encombrants. Mais, quelle surface faut-il prévoir pour un cellier ? Quels sont les critères à prendre en compte pour choisir la taille adaptée à ses envies et à son espace ? Nous allons vous aider à trouver les réponses à ces questions.

Les critères à prendre en compte pour déterminer la surface optimale d’un cellier

Il n’existe pas de norme officielle pour la surface d’un cellier, mais il faut tenir compte de plusieurs critères pour choisir la dimension la plus adaptée à sa situation.

A découvrir également : Installer une éolienne turbolienne à domicile : est-ce réalisable et rentable ?

L’usage que vous envisagez pour le cellier est un critère important à prendre en compte. Selon que vous souhaitiez y ranger uniquement des provisions, y intégrer la partie buanderie ou y stocker des affaires hors saison, la surface nécessaire ne sera pas la même. Il faut donc définir clairement vos besoins et vos priorités avant de vous lancer dans le projet.

Selon la configuration de sa maison, vous pouvez prévoir un cellier attenant à la cuisine, au garage ou au sous-sol. Vous devez alors adapter la surface du cellier à l’espace disponible, en respectant les contraintes techniques et réglementaires (ventilation, éclairage, prises électriques…).

A découvrir également : Comment décorer son salon avec du papier peint ?

Suivant les travaux à effectuer, que ce soit pour construire ou rénover, le coût du cellier peut varier. Il faut tenir compte du coût des matériaux, de la main-d’œuvre et des éventuels travaux complémentaires (isolation, plomberie…).

Un cellier a généralement une superficie minimale de 4 m², mais il peut atteindre 15 m² si vous voulez y inclure toutes les fonctions souhaitées. Il faut également prévoir une hauteur sous plafond suffisante (au moins 2,20 m) et une largeur de porte adaptée (au moins 80 cm).

Les avantages d’un cellier suffisamment grand

Un cellier suffisamment grand permet de libérer de l’espace dans la cuisine en y déplaçant les éléments qui ne sont pas utilisés quotidiennement (électroménager, vaisselle, ustensiles…). Il facilite le rangement et la conservation des provisions en offrant une meilleure visibilité et une meilleure accessibilité des produits. Il évite ainsi le gaspillage et les achats inutiles.

Le grand cellier offre une solution pratique pour la gestion du linge en regroupant au même endroit la machine à laver, le sèche-linge et la table à repasser. Il optimise le stockage des objets encombrants ou saisonniers en les protégeant de la poussière et de l’humidité. Il évite ainsi d’encombrer les placards ou les combles.

De plus, ce grand espace apporte une plus-value à votre logement, en augmentant sa surface habitable et en améliorant son confort et son esthétique.

Quelques astuces pour aménager un cellier fonctionnel et bien organisé

Pour profiter pleinement des avantages d’un cellier suffisamment grand, il faut veiller à bien l’aménager et à bien l’organiser. Vous devez privilégier les rangements ouverts (étagères, casiers…) qui permettent de voir facilement ce que vous avez et ce qui vous manque. Utilisez des boîtes ou des paniers étiquetés pour trier les produits par catégorie (alimentation, entretien, bricolage…).

Choisissez des meubles adaptés à la taille et à la forme de votre cellier, en privilégiant les étagères, les placards ou les tiroirs qui vous permettront d’exploiter au mieux l’espace disponible. Vous pouvez aussi opter pour des meubles modulables ou sur-mesure qui s’ajusteront à vos besoins.

Prévoyez un bon éclairage, en installant des spots, des lampes ou des rubans LED qui vous offriront une bonne visibilité et une ambiance agréable. Veillez à une bonne ventilation, en équipant votre cellier d’une VMC, d’un extracteur ou d’une grille d’aération qui éviteront la formation de moisissures ou de mauvaises odeurs.

ARTICLES LIÉS