Quelles sont les règles à suivre pour réussir l’isolation de combles 

Pour optimiser le confort thermique dans une maison et réduire au maximum les pertes d’énergie, il faut impérativement isoler la toiture. En d’autres termes, l’isolation des combles présente de nombreux avantages aussi bien pour la construction que pour ses occupants.

Cependant, il faut préciser que pour jouir de ces privilèges, il est capital que le travail se fasse dans les règles de l’art. En lisant cet article, vous apprendrez alors les principes clés indispensables à la réussite de l’isolation des combles.

A lire également : Comment isoler une rénovation de plancher ?

Bien choisir les isolants

Dans le processus de construction d’une maison, l’isolation des combles est une phase déterminante, car les avantages qui en découlent sont nombreux. Pour jouir pleinement de ces privilèges, il est alors recommandé de confier les travaux à une agence spécialisée comme isolation combles la rochelle.

Avant toute chose, il faut préciser que deux modes d’emploi sont envisageables pour les combles. Lorsque ceux-ci sont accessibles et dotés d’une bonne configuration, ils peuvent être aménagés et servir d’habitation. Dans le cas contraire, ils sont considérés comme des combles perdus.

A lire aussi : Comment décorer un petit appartement ?

Lorsque vous disposez de combles inaccessibles, il est conseillé d’opter pour des isolants livrés en vrac. Ceux-ci sont classés parmi les laines minérales, les isolants fragiles, ou les fibres végétales. Par contre, si les combles veulent être habités, il est préférable de choisir des isolants compacts.

Quand il s’agit de combles accessibles, mais inexploités, le propriétaire de la maison est libre d’appliquer tout type d’isolant. Toutefois, si vous désirez adopter une approche respectueuse de l’environnement, il vaut mieux opter pour du papier recyclé. Le textile récupéré est aussi une excellente option dans ce cas.

Classification des isolants

Dans le commerce, quatre catégories d’isolants sont disponibles et le choix se fait en tenant compte des exigences du chantier. Au rang des isolants naturels, vous retrouverez le liège, les fibres du bois ainsi que les plumes du canard. Les laines d’origine animale ou végétale sont également utilisées pour isoler de façon efficace les combles.

Quant aux isolants synthétiques, le client a le choix entre le polyuréthane et le polystyrène qui sont vendus comme des plaques compactes. L’avantage de ces isolants synthétiques est leur grande capacité à rester étanche.

Comme laines végétales, il faut noter le chanvre, le lin, le coton, etc. Il faut reconnaitre que ces matériaux sont très pratiques et efficaces en matière d’isolation de combles. En dehors de ce type de laine, il est aussi possible d’avoir la laine de verre et de roche, fabriquée respectivement avec la silice et le basalte.

En dernier point, il y a les isolants minces qui sont basés sur une utilisation de l’aluminium disposé en une série de couches. Attention ! Il est indispensable de séparer deux couches d’aluminium par une strate de ouate de cellulose, ou de feutre. Pour s’assurer de la réussite des travaux d’isolation, il vaut mieux faire appel à une entreprise de professionnel comme France Pro Habitat.

Adopter une bonne technique d’isolation   

Il existe deux méthodes d’isolation des combles, et la première consiste à réaliser l’isolation sur les parties extérieures de la pièce. La deuxième méthode quant à elle, consiste à placer les isolants sur les parties internes de vos combles. Ceci étant, pour trouver la technique qui vous convient le mieux, il est recommandé de tenir compte de trois détails que sont :

  • la charpente ;
  • les moyens d’accès aux combles ;
  • et l’usage prévu pour ces pièces.

Si vous envisagez d’utiliser les combles comme une habitation, il est conseillé de faire une isolation d’extérieur. Cette technique favorise une conservation de l’aspect de la charpente, et un maintien de l’espace disponible à l’intérieur.

Toutefois, il est important de préciser que cette option d’isolation nécessite un investissement assez coûteux. Par contre, s’il s’agit de combles perdus, le propriétaire de la maison peut en toute liberté réaliser une isolation d’intérieur. Il faut garder à l’esprit que contrairement à l’isolation d’extérieur, celle réaliser de façon interne aux combles favorise une diminution de l’espace vivable.

Définir un mode d’installation des isolants

Puisque les combles perdus ne sont pas destinés à l’habitation, leur isolation peut se réaliser de façon interne. Cependant, le mode d’installation sera fonction du type d’isolant qui a été choisi. Si certains isolants peuvent se poser par soufflage mécanique, la technique de pose à dérouler conviendrait mieux pour d’autres. Toutefois, la pose par soufflage mécanique est le mode d’installation le plus utilisé car il est rapide à l’application, et très efficace.

Comme autre technique de pose, il y a aussi l’épandage qui demeure une technique plutôt traditionnelle, car elle se fait à la main. Néanmoins, ce mode opératoire est le plus adapté dans le cas des isolants fragiles. Puisque le travail se fait entièrement à la main, il va falloir y consacré un temps non négligeable.

Toutefois, si vous optez pour ce mode de pose, assurez-vous d’acheter des isolants qui sont déjà rendus en flocon. Enfin, pour des combles habitables, il serait judicieux de faire une isolation d’extérieure avec le procédé du sarking. Ce n’est qu’avec cette méthode que vous pourriez profiter pleinement de l’espace libre à l’intérieur de la pièce. 

ARTICLES LIÉS