Tailler un prunier : quelles sont les étapes à suivre ?

Après la mise en terre d’un arbre, il est important de veiller à son entretien. Les pruniers ne font pas exception à cette règle. En effet, ceux-ci doivent être taillés convenablement. Cependant, les étapes permettant de venir à bout de cette mission ne sont pas connues de tous. Découvrez dans ce guide tous les détails liés à la taille d’un prunier.

Comment tailler un prunier ?

La taille d’un prunier peut être réalisée en trois étapes. En premier lieu, vous avez besoin de réaliser des coupures des branches qui sont positionnées au niveau du tronc de l’arbre fruitier. L’aération de ce dernier pouvant être compromise par la présence des rameaux envahissants, ceux-ci doivent être taillés le plus tôt possible. Vous empêcherez ainsi les branches de se croiser et par la même occasion de prévenir l’apparition des parasites et les maladies fongiques.

Lire également : Pourquoi choisir une pergola en aluminium ?

La dernière étape consiste à faire le retrait des épines. La présence de ces dernières peut gêner lors de la cueillette. Il faut aussi tenir compte de la saison avant de procéder à la taille d’un prunier. Très souvent, cette opération se fait au cours de l’hiver ou en début de printemps.

Pour tailler un prunier, vous avez besoin de faire usage de certains outils. Ces derniers auront pour but de couper les branches et de retirer les épines. Ces instruments ne sont rien d’autre que les sécateurs de grande taille et de petite taille.

A lire aussi : Astuces pour bien entretenir son jardin

Quels sont les différents types de taille d’un prunier ?

On distingue deux types de tailles d’un prunier. Il s’agit de la taille de fructification et la taille de formation.

La taille de fructification

Encore appelée la taille d’hiver, la taille de fructification est à réaliser chaque six ou sept ans. L’objectif principal de cette pratique est d’enlever les bois inutiles ou morts. Cela permet à l’arbre de retrouver la structure de base obtenue grâce à la taille de formation. Par ailleurs, la taille de fructification améliore la qualité de la production et faciliter la pénétration de la lumière.

La taille de formation

La taille de formation d’un prunier est faite lorsque l’arbre est encore jeune ; c’est-à-dire les sept premières années après sa plantation. Au cours de cette période, la plante de la famille des Rosaceae est encore improductive. Il est alors question de définir la structure qu’elle doit garder tout au long de son existence.

Quelles sont les erreurs à éviter ?

Pour ne pas compromettre la santé et le rendement de votre arbre fruitier, vous devez éviter certaines erreurs. D’abord, n’oubliez pas de toujours nettoyer les outils qui permettent de tailler le prunier. Autrement, vous risquez de propager les maladies d’un arbre à l’autre. Vous devez éviter également de réaliser ce type d’opération pendant les périodes de gelées. La coupure abusive des branches fait aussi partie des interdits.

En conclusion, trois étapes permettent de tailler avec succès un prunier : la coupure des branches, la taille des rameaux et le retrait des épines. Pour venir à bout de ce procédé, vous avez besoin de sécateurs (grande et petite taille). Ces derniers sont à désinfecter avant chaque utilisation.

ARTICLES LIÉS