Insectes de l’été : comment s’en protéger dans sa maison ?

Ça y est : l’été est là ! A vous les longues soirées entre amis ou en famille, les belles journées ensoleillées et les fenêtres ouvertes sur le jardin ! Oui mais voilà, l’été signifie aussi le retour d’un certain nombre de petites bêtes pas forcément sympathiques.

Moustiques, frelons, guêpes, fourmis mais aussi chenilles urticantes risquent de vous gâcher la saison estivale. Découvrez dans l’article suivant comment éviter la prolifération de ces nuisibles et vous en protéger.

A lire également : Pourquoi aller à la tondeuse à gazon autonome ?

Les moustiques : les pires nuisibles de l’été ?

Peut-on parler de l’été sans mentionner les moustiques, petits suceurs de sang indélicats ? Ces minuscules nuisibles peuvent gâcher votre soirée et même ruiner votre sommeil à coup de piqûres. Les moustiques sont naturellement attirés par les humains car nous rejetons du CO2 via la transpiration et surtout la respiration. Le CO2 attire les moustiques et fait donc des humains les cibles des moustiques.

Pour éviter la prolifération des moustiques dans votre maison, des gestes simples sont à respecter :

A découvrir également : Comment planter un figuier ?

  • On évite d’avoir des eaux stagnantes à proximité de votre habitat. Coupelles, soucoupes pour pots de fleurs, gamelle d’eau de votre chien ou chat… ne doivent pas être laissées ainsi ;
  • Utiliser des plantes odorantes anti-moustique, notamment à vos fenêtres : lavande, eucalyptus, citronnelle ou encore géranium répulsent les moustiques !
  • Evitez autant que possible d’avoir vos fenêtres ouvertes avec la lumière allumée, notamment le soir : cela risque d’attirer les moustiques ;

Si votre maison est envahie les moustiques (généralement à cause d’une zone humide ou d’environnement proche propice à leur reproduction), une démoustication en bonne et due forme s’avérera peut-être nécessaire. Il faudra avoir recours à un expert anti-nuisible comme https://www.auxidys.com/ afin d’éradiquer pour de bon cette menace.

Comment se protéger des guêpes et frelons ?

Autres nuisibles volants incontournables de l’été : les guêpes et les frelons ! Les guêpes sont attirées par les protéines en décomposition (viandes, restes…) et se réjouissent à l’idée que nous profitions de barbecue, de pique-nique et autres repas estivaux copieux. Pour éviter d’attirer les guêpes, un premier geste basique : ne pas laisser la nourriture trop longtemps à leur portée ! En protégeant les mets et viandes, vous vous éviterez bien des risques de piqûre.

Pour les frelons, ces derniers sont également attirés par toutes les sources de nourriture, mais aussi par la sève des arbres et le glucose des fruits. Pour éviter la prolifération des frelons, notamment dans un verger, l’utilisation de répulsifs mais aussi de plantes odorantes sera la meilleure solution. Ces gestes simples ont souvent des effets réels, bien que limités face à la présence d’un réel essaim. Alors si vous vous trouvez face à un grand nombre de frelons ou de guêpes, ne prenez pas de risque et n’hésitez pas à recourir à un professionnel ou même à l’aide des pompiers.

Les chenilles urticantes : des insectes pas si anodins ?

Présentes dès le printemps, les chenilles urticantes peuvent être un véritable fléau. La chenille processionnaire du chêne propage des poils urticants lors de sa mue en papillon, et le contact avec ces poils peuvent provoquer des allergies généralement bénignes, mais douloureuses.

Pour vous protéger des chenilles processionnaires, quelques conseils avisés s’imposent, à la fois dans votre maison comme à l’extérieur, notamment au plus fort de la saison (mai-juin) :

  1. Eviter autant que possible les zones infectées, notamment en lisière de forêt ;
  2. Porter des vêtements protecteurs lors des plus semaines les plus à risques : manches longues, pantalons, chaussures fermées, chapeau, lunettes… ;
  3. Ne pas sécher son linge dehors et garder ses fenêtres fermées, notamment lorsque le vent est fort ;
  4. Se doucher régulièrement pour se débarrasser des poils urticants et changer de vêtements ;
  5. En cas de contact avec les yeux ou la peau, consultez un médecin. Celui-ci vous prescrira probablement des antihistaminiques.

Enfin, si vous observez une infestation de chenilles urticantes à proximité de votre domicile, sachez que vous pouvez en informer votre mairie : celle-ci est tenue de lutter contre la prolifération des chenilles dans les lieux publics mais aussi de demander aux propriétaires de terrains privés infestés de supprimer les nids dangereux.

Les araignées : des alliées contre les insectes nuisibles ?

Les araignées, souvent redoutées par de nombreuses personnes, sont pourtant des alliées précieuses dans la lutte contre les insectes nuisibles. Ces créatures à huit pattes se nourrissent principalement d’insectes tels que les moustiques, les mouches et les cafards. Leur présence permet donc de réguler naturellement la population d’insectes nuisibles.

En réalité, près de 80% des espèces d’araignées sont inoffensives pour l’homme. Elles préfèrent fuir plutôt que de s’en prendre à nous. Certains individus peuvent toutefois être venimeux et provoquer des réactions allergiques chez certaines personnes sensibles.

Mais vous devez rappeler que ces cas demeurent exceptionnels et qu’il ne faut pas céder à la panique dès lorsqu’on aperçoit une araignée dans sa maison. Effectivement, leur rôle écologique est primordial : elles contribuent au maintien de l’équilibre naturel en limitant la prolifération des insectes ravageurs pour nos cultures ou notre confort domestique.

Pour favoriser leur présence dans votre environnement sans vous mettre mal à l’aise, quelques gestes simples peuvent être adoptés :

1• Évitez d’utiliser systématiquement des pesticides qui risquent non seulement de nuire aux araignées mais aussi à d’autres populations animales utiles ;

2• Maintenez une propreté rigoureuse afin d’éliminer les sources alimentaires potentielles attirant leurs proies ;

3• Rangez vos affaires soigneusement pour éviter le développement de cachettes propices aux tissages de toiles ;

5• En cas de présence d’une araignée dans votre maison, contentez-vous simplement de l’éloigner à l’aide d’un verre et d’une feuille de papier plutôt que de chercher à l’éliminer.

En suivant ces simples conseils, vous contribuerez ainsi à créer un environnement propice au développement des araignées tout en limitant le risque potentiel pour vous-même. Plus qu’à leur tourmenteur, elles sont nos alliées contre les insectes nuisibles qui peuvent envahir notre quotidien. Prenez-en soin !

Les punaises de lit : comment les éviter et s’en débarrasser ?

Les punaises de lit sont sans aucun doute l’un des insectes les plus redoutés, car elles peuvent envahir nos maisons et causer bien des désagréments. Ces petites créatures nocturnes se nourrissent du sang humain, ce qui provoque de fortes démangeaisons chez leurs victimes. Mais comment éviter leur intrusion dans notre espace de vie et s’en débarrasser efficacement ?

Il faut comprendre que les punaises de lit ne sont pas liées à un manque d’hygiène ou à la saleté. Elles peuvent infester n’importe quel endroit, que ce soit une maison propre ou un hôtel cinq étoiles. Leur présence est souvent le résultat d’une introduction accidentelle via des bagages, des vêtements ou même des meubles usagés.

Pour éviter leur propagation dans votre demeure, il faut surveiller vos déplacements. Lorsque vous séjournez dans un hébergement temporaire tel qu’un hôtel ou une auberge, examinez attentivement le matelas, la literie et les coutures pour repérer toute trace suspecte (taches foncées sur les draps). De retour chez vous après votre voyage, inspectez minutieusement vos valises avant de rentrer à l’intérieur.

En cas d’infestation avérée, il est préférable de faire appel à un professionnel en extermination plutôt que de tenter soi-même une solution maison souvent inefficace face à ces nuisibles résistants aux produits classiques du commerce. Ce spécialiste sera en mesure d’établir un diagnostic précis et de mettre en place une stratégie d’éradication adaptée à votre situation.

En attendant l’intervention de l’exterminateur, quelques actions peuvent être entreprises pour limiter leur expansion. Commencez par isoler les zones infestées en utilisant des housses anti-punaises spécifiques autour du matelas et de la literie. Lavez tous vos vêtements et draps à une température élevée (minimum 60°C) afin d’éliminer les punaises et leurs œufs.

Il est aussi recommandé de passer régulièrement l’aspirateur dans toutes les pièces affectées, y compris les tapis, les meubles rembourrés et même derrière les plinthes où elles peuvent se cacher. Videz immédiatement le sac de l’aspirateur à l’extérieur de votre domicile pour éviter toute réinfestation.

Pour prévenir une nouvelle invasion après avoir éliminé ces parasites indésirables, il faut surveiller vos déplacements et effectuer des inspections fréquentes notamment lors des séjours dans des lieux publics ou hébergements temporaires. N’hésitez pas à utiliser un insecticide spécifique avant chaque occupation pour garantir une protection maximale contre ces intrus nocturnes.

Bien que la présence des punaises de lit puisse engendrer du stress et de la frustration chez ceux qui en sont victimes, il existe heureusement des solutions efficaces pour s’en débarrasser durablement. La vigilance reste toutefois essentielle afin d’éviter leur introduction au sein de nos maisons où elles peuvent rapidement proliférer.

ARTICLES LIÉS