Quels sont les travaux pris en compte pour la prime énergie ?

Les factures de chauffage se font en moyenne de plus en plus élevée pour les ménages, amputant parfois sérieusement le pouvoir d’achat. Ce constat n’est pas une fatalité, car il est possible aujourd’hui de prendre des mesures pérennes pour enrayer cette augmentation. Pour y parvenir, il faut cependant comprendre l’origine de la cherté de l’énergie et comment peut-on en consommer moins sans toucher à son confort de vie. Dans un premier temps, le coût des énergies fossiles tend à la hausse depuis plusieurs années, en fonction de facteurs divers comme de nos jours le contexte géopolitique et la nécessité d’importer en partie du pétrole ou du gaz. Une donnée qui a son importance lorsque l’on se chauffe au fioul.

Ensuite, il a été diagnostiqué la vétusté de certaines demeures en matière de conservation d’énergie : on parle alors de passoire énergétique, surtout lorsque l’indice de performance énergétique (DPE) est médiocre. Il est possible de procéder à des travaux de rénovation énergétique subventionnés par l’État, mais quels sont-ils ?

A voir aussi : Pourquoi devriez-vous confier les travaux de nettoyage d’entreprise à un professionnel ?

Les fonds disponibles pour les ménages

On peut s’en douter, réaliser des travaux de fond en comble pour rénover sa demeure afin qu’elle soit suffisamment isolée thermiquement peut se révéler coûteux. Heureusement, le gouvernement a mis à disposition des foyers la possibilité de bénéficier d’aides substantielles pour y parvenir et alléger la facture. D’autant plus qu’elles sont souvent cumulables.

Cela commence par la prime énergie ou prime économie d’énergie : tout le monde peut y prétendre assez facilement. Peu importe nos revenus ou si l’on est propriétaire ou locataire, tant que la maison ou l’appartement est construit depuis au moins deux ans. Le plus facile, c’est de faire appel à un organisme qui va nous accompagner dans toutes les démarches, par exemple en faisant une demande auprès du site de primes énergie E.leclerc : n’hésitez pas à le visiter pour plus d’information sur la prime énergie.

A découvrir également : Tout savoir sur la rénovation de maison !

Nous le voyons auprès de Leclerc, cela se déroule en quatre étapes :

  • Choisir les travaux les plus pertinents pour son logement,
  • Estimer le montant qui sera économisé sur la facture,
  • Faire sa demande de prime énergie,
  • Choisir un artisan certifié RGE à la date de signature du devis

Il faut savoir que depuis avril 2022, il est possible de faire sa demande de prime énergie jusqu’à quatorze jours après avoir signé un devis avec un artisan ou une entreprise reconnue garante de l’environnement. Attention, il faut respecter scrupuleusement chaque étape et recommandations, au risque d’avoir de mauvaises surprises, comme une impossibilité de prétendre à la prime énergie.

L’isolation et le changement de chaudière

  • Les travaux qui permettent une bonne isolation thermique et phonique (un plus appréciable) concernent la toiture, les murs et la chaudière.
  • La toiture : il est possible de le faire via l’extérieur ou l’intérieur, en fonction de ce que l’on a ou ce que l’on souhaite pour ses combles, surtout s’ils sont aménagés. La chaleur s’échappant toujours en premier par le haut, il est conseillé de commencer par là.
  • Les murs : sur le même principe, on peut le faire par l’intérieur ou l’extérieur, sachant que dans le premier cas cela va réduire la surface de vie et dans le second impacter visuellement l’esthétisme de la maison.
  • La chaudière : si elle est au fioul, donc énergivore, on peut opter pour plusieurs modèles modernes ou passer à la pompe à chaleur.

ARTICLES LIÉS