Top 3 fruits à prioriser dans mon jardin

Sur le balcon, la terrasse ou le sol, les petits fruits comme les fraises, les framboises et même les arbousiers poussent facilement et sont délicieux. Ils nous apportent leur saveur, leur jus sucré et plein de vitamines! Compact, facile à étendre et productif. Voici des portraits en coupe de certaines de ces pépites, ainsi que des trucs et astuces pour la culture, la récolte et la manipulation.

Le framboisier

Il est cultivé à partir de branches, copeaux de bois, pas de greffes ni de boutures. Il est facile à arracher en automne ou en hiver, et ses racines sont séparées de la plante mère femelle avec des tondeuses. Transplanter immédiatement et tailler à un endroit à 10 cm au-dessus du sol. Les tiges apparaissent au printemps de l’année suivante, et les fleurs roses et blanches fleurissent rapidement, qui sont abondantes et attrayantes. Les bourdons avec des ravageurs froids et d’autres insectes sont responsables de la pollinisation.

A découvrir également : La meilleure technique pour tailler un pêcher de vigne

Le fraisier

La framboise n’a pas besoin de propriétés de sol élevées et préfère toujours un sol frais. Au contraire, un sol trop léger l’endommagera pendant un été sec. Dans la nature, de nombreuses framboises ont été trouvées dans certaines zones montagneuses, en lisière de forêt dans les pays du nord, ou dans le cratère de Mafat.

Le myrtillier

Trois à cinq kilogrammes de fruits par plante. Contrairement aux sauvages, son cousin américain aime la lumière du soleil. La floraison prend plusieurs semaines et peut résister à un froid extrême aussi bas que -5 ° C. Avec une culture appropriée, les espèces de bleuets de grande taille peuvent commencer à porter des fruits à partir de la deuxième année et sont collectées en paquets de 5 à 10 baies. La couleur bleue apparaît 3 à 7 jours avant la pleine maturité. Méfiez-vous des oiseaux qui aiment ce fruit.

A lire en complément : Comment la fouine tue les poules : conseils pour prévenir les dommages causés par les fouines

L’avantage de cultiver des fruits dans son jardin

Cultiver des fruits dans son jardin est non seulement agréable, mais cela peut aussi offrir un certain nombre d’avantages pratiques. Cela vous permet de contrôler la qualité des fruits que vous consommez. Vous pouvez éviter les produits chimiques utilisés pour traiter les fruits cultivés commercialement et profiter pleinement du goût frais et naturel de vos propres récoltes.

Cultiver vos propres fruits peut être une activité amusante et éducative pour toute la famille. Les enfants peuvent apprendre à planter, arroser et entretenir les plantations tout en développant leur sensibilisation environnementale.

Cultiver ses propres fruits peut être économique sur le long terme. Bien que l’investissement initial puisse sembler coûteux (achat de plants ou arbustes), une fois qu’ils sont installés dans votre jardin, ils ne requièrent pas beaucoup d’entretien en comparaison avec le budget dépensé chaque semaine lors de l’achat en magasin ou chez le primeur.

Pour toutes ces raisons, il est avantageux de prioriser la culture des myrtilles ainsi que d’autres types de fruitiers tels que les pommes ou les cerises, si possible, dans notre propre jardin !

Comment entretenir et récolter ses fruits de manière optimale

Maintenant que vous avez décidé de cultiver vos propres fruits, vous devez planter un myrtillier qui peut atteindre jusqu’à deux mètres de haut. Il se développe mieux dans des sols acides et friables. Si votre sol n’est pas suffisamment acide, vous pouvez ajouter du soufre sous forme de poudre ou de granulés directement à la terre autour du pied de la plante.

Ensuite, vous devez pailler le pied du myrtillier avec des aiguilles ou des écorces pour maintenir l’humidité et empêcher les mauvaises herbes qui peuvent concurrencer les nutriments nécessaires au développement optimal des fruits.

Les myrtilles ont besoin d’eau régulièrement, surtout pendant la période chaude et sèche, mais attention : elles ne supportent pas l’eau stagnante !

La taille peut être effectuée dès la troisième année. Elle permettra notamment au fruitier de conserver son port naturel. La taille idéale se fait sur 3 ans : elle consiste à couper toutes les branches mortifiées ou vieilles (de 4 à 5 années) tous les hivers en janvier-février. Les branches restantes doivent être bien espacées entre elles à l’horizontale, sans qu’il n’en reste trop, celles-ci devant s’autodéfaner ensuite.

La récolte commencera lorsque les fruits auront pris une couleur bleu foncé et qu’ils se détacheront facilement de la plante. Les myrtilles sont prêtes à être cueillies en été, généralement entre juillet et septembre selon la variété.

Cultiver vos propres fruits peut être une expérience amusante et gratifiante, mais cela nécessite aussi un certain investissement en temps pour garantir leur croissance saine et productive. N’oubliez pas que chaque type de fruitier a des besoins différents pour prospérer dans votre jardin !

ARTICLES LIÉS