Quelle taille de piscine pour ne pas payer d’impôt ?

Avoir une piscine dans votre demeure est une chose qui peut vous être énormément bénéfique. Non seulement, cela augmente la valeur de votre maison, mais vous pourrez également vous relaxer et vous détendre à n’importe quel moment. Néanmoins, pour éviter des frais d’impôt exubérants, il est important de tenir compte de la taille de la piscine. Dans cet article, vous découvrirez quelle est la taille de piscine idéale pour ne pas payer d’impôt.

Quelles sont les différentes tailles de piscine ?

La taille d’une piscine dépend en grande partie de la forme qu’elle prend. Cela dépend également de l’espace disponible dans votre domicile. On distingue plusieurs formes de piscine. Il y a la piscine rectangulaire, celle ronde, le couloir de nage et la mini-piscine.

A lire en complément : Qu’attendez-vous pour procéder à une rénovation énergétique de votre maison ?

La piscine rectangulaire peut avoir une taille minimum de 6 x 3 m et une taille maximum de 6 x 12 m. Mais en général, elle présente une taille moyenne de 8 x 4 m. La piscine ronde possède un diamètre allant de 3 à 4,60 m. Quant au couloir de nage, sa taille principale est 12 x 3 m. La mini-piscine quant à elle, peut aller de 3 x 2 m à 5 x 2 m. Toutefois, elle a en moyenne une taille de 4 x 2 m.

Tout ce que vous devez savoir sur la fiscalité d’une piscine

Il est important de savoir que la construction ou l’installation d’une piscine privée met en jeu des taxes et des impôts. En effet, chaque fois que vous faites un nouvel aménagement sur votre terrain, il s’y applique une fiscalité spécifique. Tous les équipements supplémentaires et tous les réajustements doivent immédiatement être exposés à une déclaration aux impôts.

Lire également : Comment nettoyer du verre trempé noir ?

Ainsi, lorsque vous construisez une piscine dans votre maison, elle fait l’objet de plusieurs taxes. Tout d’abord, cela affecte la taxe d’aménagement. Celle-ci intervient lorsque la piscine a une superficie supérieure à 10 m2. Elle ne se paye qu’une seule fois. Vous devez le faire pendant que vous effectuez les démarches nécessaires pour la délivrance de l’autorisation par l’administration. Cette dernière vous accorde le droit et le permis de construire : c’est la déclaration préalable des travaux.

Le montant de la taxe d’aménagement est déterminé en fonction du nombre de m2. Vous devez payer 200 € pour chaque mètre carré de la superficie de votre piscine. Le calcul de la taxe d’aménagement se fait donc en multipliant 200 € par la taille que fait votre piscine. Par exemple, si vous avez une piscine de 15 m2, cette taxe doit s’élever normalement à 3 000 €. Toutefois, il vous faudra multiplier ce montant par un taux pour savoir le montant exact à payer.

La taxe d’habitation vient aussi s’ajouter, car une piscine est vue comme une autre forme d’aménagement. Elle est considérée comme un bâtiment annexe et doit donc se soumettre à cette taxe. Ce type d’impôt s’applique aussi bien au propriétaire qu’au locataire. Vous devez payer cette taxe le 1er janvier de l’année. C’est une somme fixée par les autorités communales ou locales.

La construction d’une piscine met également en jeu la taxe foncière. Celle-ci représente la valeur de votre bien immobilier. La présence ou non d’une piscine dans une maison est une caractéristique importante pour évaluer la valeur de cette maison. La piscine faisant augmenter la valeur de votre terrain, la taxe foncière augmente par la même occasion.

Quelle taille de piscine choisir pour ne pas payer d’impôt ?

taille de piscine

La taxe d’aménagement est un impôt qui intervient uniquement lorsque la taille d’une piscine excède les 10 m2. Alors, l’une des conditions à remplir pour ne pas payer d’impôt, est de construire une piscine moins grande que 10 m2. Optez donc pour les mini-piscines.

Si votre piscine n’est pas intégrée au sol, elle peut être déplacée sans être démolie. Cela ne demande pas de grands travaux et ne nécessite donc pas un paiement d’impôt. Une piscine hors-sol est donc la meilleure alternative pour éviter toutes les taxes (aménagement, habitation, titre foncier, etc.).

Vous savez désormais quelle taille de piscine choisir pour ne pas payer d’impôts. Construisez une mini-piscine avec une taille inférieure à 10 m2 ou optez pour une piscine hors-sol qui exclut tous travaux.

ARTICLES LIÉS