Trouver l’origine d’une fuite d’eau dans un mur : les astuces

Plusieurs facteurs peuvent causer la fuite d’eau dans les murs d’une maison. Que ce soit une légère ou une grande fruité, il est important de vite le repérer pour éviter que l’eau ne fragilise votre bâtiment. Voyons dans cet article les astuces pour trouver l’origine d’une fuite d’eau dans un mur.

Les premiers signaux d’une fuite d’eau dans un mur

Dès l’éclatement d’un tuyau entraînant une fuite dans vos murs, plusieurs signaux révélateurs se présentent à vous. Vous pouvez remarquer :

Lire également : Cours du pétrole et du fioul : quelles différences ?

  • Une présence de flaques d’eau au pied du mur ;
  • Une légère odeur nauséabonde provenant du mur (égout) ;
  • L’apparition de traces d’humidité et d’auréoles, prouvant l’humidité ou moisissures sur le papier peint ;
  • Le du papier peint qui se décolle ou l’effritement de la peinture ;
  • La surconsommation d’eau même lorsque vos robinets sont fermés.

Astuces pour trouver l’origine d’une fuite d’eau dans un mur

Les astuces pour trouver l’origine d’une fuite d’eau à l’intérieur d’un mur ne sont rien d’autre que les différents outils permettant de les détecter.

Humidimètre

Souvent utilisé par les pros, cet appareil recherche la teneur en humidité des matériaux. Ainsi, il permet de localiser facilement une fuite d’eau en plaçant l’appareil au mur. La meilleure façon de faire est de prendre quatre ou cinq points de contrôle différents. Plus vous vous approchez d’une fuite cachée, plus vous verrez un taux élevé.

A lire également : Faire des travaux chez soi, quels sont les outils de base ?

Caméra thermique ou infrarouge

La caméra infrarouge permet de rechercher une fuite d’eau de manière à révéler la présence d’humidités cachées dans les murs. Cela est rendu possible grâce à son système optique permettant de mesurer l’énergie infrarouge et de calculer la température de surface. Il vous suffit donc de déplacer la caméra autour d’une zone suspecte. Si vous détectez une zone plus froide, alors il s’agit de la présence d’une fuite à l’intérieur du mur.

Détecteur acoustique

Concernant le détecteur électro-acoustique, son but est de chercher les ultrasons émis par un tuyau qui fuit. C’est le seul appareil permettant de détecter une fuite en zone humide. Au fure et à mesure qu’on se rapproche du volume sonore, cela signifie qu’on s’approche de la source de la fuite. S’il n’y a aucun bruit, cela signifie une absence de problème provenant de vos canalisations. Toutefois, le problème peut venir d’ailleurs.

Le colorant

La fluorescéine est une matière colorante et surtout fluorescente qu’on utilise pour détecter la présence d’eau dans les murs. Elle peut être de couleur jaune ou verte, et a pour effet de mettre en exergue le cheminement de l’eau. En complétant de la rhodamine B (de couleur rouge ou orange), vous pourrez distinguer les fuites. Soyez sans crainte, car aucun de ces colorants ne laisse de tâche.

Gaz traceur

Le gaz traceur est l’outil de détection de fuite particulièrement indiqué lorsque le recours aux autres méthodes s’avère vain. L’opération consiste d’abord donc à injecter un mélange d’azote et d’hydrogène dans les canalisations. Ensuite, l’on doit vérifier si le gaz s’échappe quelque part à l’aide d’un appareil de mesure adéquat.

Inspection vidéo

On utilise cette méthode, lorsque la tuyauterie est accessible. Cette dernière consiste à plonger une caméra endoscopique dans les tuyaux, afin d’avoir un aperçu depuis l’intérieur et ainsi de repérer une éventuelle fuite. L’avantage de cette méthode est de permettre de détecter les défauts de canalisation, les raccords défectueux et autres problèmes de microfissures de tuyauterie. La seule contrainte est l’accès au tuyau en question.

ARTICLES LIÉS