Nos conseils pour investir dans une résidence étudiante

Même si vous n’êtes pas un expert en immobilier, vous savez sûrement que les demandes en logement étudiant ne cessent d’augmenter. Cette solution est tendance, mais avant de vous lancer dans cette aventure, voici quelques conseils.

Résidence étudiante, avez-vous compris le concept ?

 

A lire également : Maison écologique en kit : la nouvelle habitation abordable

Il faut comprendre que la résidence étudiante peut accueillir des étudiants, mais aussi des stagiaires. La surface du bien doit faire entre 16 et 22m² et il doit être équipé et meublé. Pour ce qui est de l’emplacement, il serait judicieux de trouver un appartement près des lieux d’études, des campus universitaires ou dans le centre-ville pour faciliter la vie de vos futurs locataires. Pour cette résidence étudiante, il faut aussi offrir des services comme le service de ménage, la laverie, la cafétéria ou encore la salle de sport. Votre bien ne peut avoir ce statut fiscal de résidence services pour étudiants que si vous proposez au moins quatre services.

Dans quelle zone rechercher cette résidence étudiante ?

L’emplacement du bien va avoir une répercussion sur cet investissement. Il serait donc judicieux de miser sur les villes à fort potentiel étudiant comme Paris. Si vous voulez aller dans une autre région, vous pouvez partir sur Aix-Marseille, Lille, Nice, Toulouse, Montpellier, Lyon ou encore Bordeaux. Si vous n’avez pas un grand budget pour votre investissement, il est possible de focaliser sa recherche sur Strasbourg, Reims, Rennes, Grenoble, Versailles en Île-de-France ou encore Créteil. Pour ce qui est de l’emplacement exact, centrez votre recherche dans les zones à proximité des pôles universitaires ou du centre-ville.

A découvrir également : Comment décorer son salon avec du papier peint ?

L’idéal aussi est que le bien se trouve près des transports en commun. Zappez directement l’appartement s’il se trouve à plus de 500 mètres d’un arrêt de métro. Avec ce type de bien, vous risquez de ne pas trouver de locataires.

Les principales étapes pour cet investissement en résidence étudiante

Ce type d’investissement peut vous faire bénéficier des avantages fiscaux, mais pour les avoir, vous devez respecter certaines étapes. Vous devez d’abord commencer par faire l’acquisition du bien lui-même dans une résidence étudiante neuve ou rénovée de plus de 15 ans. Ce que font la plupart des investisseurs, c’est qu’ils passent par un achat en VEFA ou une acquisition sur plan auprès d’un promoteur immobilier.

Vous devez par la suite faire un contrat de bail commercial de neuf années minimum avec un opérateur ou gestionnaire exploitant professionnel. C’est ce dernier qui va prendre en l’exploitation de la résidence et c’est lui qui va vous verser le loyer, et ce, peu importe l’occupation, de l’appartement. À côté de ceci, cet opérateur qui va choisir les locataires, s’occuper de l’encaissement des loyers et effectuer les travaux d’entretien.

Attentions aux …

L’investissement en logement étudiant semble présenter moins de risques, mais il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’un investissement dans l’immobilier. Ceci dit, le risque zéro n’existe pas. De ce fait, vous devez faire attention aux loyers. Vous devez trouver un terrain d’entente avec le gestionnaire pour que le loyer soit accessible aux étudiants. En effet, s’il est trop cher, le taux d’occupation ne sera pas optimal et là, il peut vous imposer des révisions de loyers à la baisse. Vous ne devez pas non plus choisir au hasard, ce gestionnaire exploitant, car il est en quelque sorte le garant de la réussite de votre investissement.

 

ARTICLES LIÉS