Mise à jour énergétique : ce qu’il faut savoir

En ces jours de quarantaine forcée dans nos maisons en raison du coronavirus une chose est certaine : notre consommation d’eau, de lumière et de gaz va augmenter et, très probablement, les prochaines factures qui compteront la consommation de cette période seront, en conséquence, « plus lourdes ».

A découvrir également : Comment choisir les fenêtres ?

Heureusement quelque chose a été fait, pas tout ce que nous avions demandécomment, par exemple l’extension immédiate des primes socialesà toute personne qui perd le lieu detravail, la suspension du tarif bihoraire dans le Service de plus grande protectionet application, même aux heures de pointe, du tarif final le plus bas (F3), étant donné que, étant les Italiens forcés de rester à la maison, la consommation diurne augmentera et la réduction de la TVA sur le gaz à 10%sur l’ensemble de la consommation et pas seulement sur le premier 480 Smc annuelles.

Plusieurs mesures sont suivies, tant par le Gouvernement que par l’ARERA (l’Autorité Réglementaire du Secteur) , mais aussi, malheureusement, de fausses nouvelles sur le sujet et des interprétations erronées : soyons clairs !

A lire aussi : Comment protéger son appartement ?

Lire aussi CORONAVIRUS : comment annuler des voyages, des écoles et des gymnases ?

Les paiements d’ébullition d’eau, de lumière et de gaz ont-ils été suspendus pour tout le monde ?

Absolument pas ! Il n’y a pas de suspension générale sur l’ensemble du territoire national pour le moment, ni facturation ni paiement !

Que se passe-t-il pour ceux qui vivent dans l’ancienne « zone rouge » ?

L’ ARERA a établi, pour lesservices publics des 11 municipalités de l’ « ancienne zone rouge » de Lombardie et de Vénétie (Bertonico, Casalpusterlengo, Castelgerundo, Castiglione D’Adda, Codogno, Fombio, Maleo, San Fiorano, Somaglia, Terre-Neuve dePasserini, Vo ‘) la suspension jusqu’au 30 avril des factures — émises ou à émettre — d’eau, de lumière, de gaz et de déchets, avec l’obligation de versement automatique des montants pour le paiement ultérieur.

Le Bonus Social a-t-il été automatiquement étendu ?

Malheureusement pas ! En tant que l’Union Nationale des Consommateurs, nous avions demandé l’extension des Bonus Sociaux pour la Lumière, le Gaz et l’Eau Service à tous ceux qui, en raison de l’émergence du coronavirus, perdent leur place de travail, étant donné que, étant la reconnaissance de la Bonus liée à l’ isee de l’année dernière, et par conséquent, ceux qui entrent dans une situation d’urgence économique ne pourront en faire la demande que l’an prochain.

Les conditions de demande de bonus ont-elles changé ?

Oui ! L’ARERA a déterminé que les consommateurs dont la prime expire dans la période du 1er Mars au 31 Mai 2020, peuvent renouveler la demande dele paiement des primes au – delà de la date limite initiale, mais en tout état de cause dans les 60 jours suivant la fin de cette période. La continuité des mêmes bonus, avec une validité rétroactive à partir de la date d’expiration initiale, sera donc garantie. Le renouvellement a la durée habituelle de 12 mois, comme l’exige les règles en vigueur.

Le prix de l’énergie consommée par jour a-t-il été réduit, puisque l’obligation de rester à la maison toute la journée augmentera la consommation diurne ?

Malheureusement pas ! C’était notre demande, mais malheureusement, elle n’a pas été transposée. Ceux qui ont donc un contrat aux deux heures (tant sur le marché de la protection que sur le marché libre) continueront à payer l’électricité consommée de jour plus que celle consommée le soir (après 19h00), le week-end et les jours fériés. Pour ceux qui ont un contrat avec tarif à la placemonoraria ne change rien en termes de prix. Pour tout le monde, puisque vous restez plus longtemps dans la maison, il y aura probablement une augmentation de la consommation.

Qu’ advient-il de ceux qui ont reçu la menace d’afficher des fournitures de lumière, de gaz et d’eau pour des factures impayées ?

ARERA a déterminé que toutes les procédures possibles pour suspendre les approvisionnements en électricité, gaz et eau pour cause de morosité — des ménages et des petites entreprises — sont reportées du 10 mars dernier et au 17 mai 2020. Par conséquent, les approvisionnements en électricité, en gaz et en eau qui peuvent être suspendus (ou limités/déclassés) à partir du 10 mars 2020 devront être entièrement reconstitués. En outre, à partir du 17 mai, le fournisseur intéressé par le déalimentation/réduction de l’approvisionnement du client morose est tenu de reprendre la procédure de suspension pertinente et de procéder à nouveau à son établissement par mise en demeure. Certaines entreprises, ainsi que la suspension des pannesde fournitures, offrent la possibilité de versement pour les clients dans des situations de difficultés économiques.

Que se passe-t-il si un litige est ouvert avec une entreprise dans le cadre d’une procédure de conciliation au service des conciliations ARERA ?

ARERA est intervenu dans certaines conditions concernant des litiges en cours de lumière, d’eau et de gaz allongant le délai de conciliation de 120 à 180 jours)

En tant que Syndicat national des consommateurs, nous venons de lancer SicURInsieme, notre groupe d’achat pour le gaz et le gaz. Voici toutes les informations et pour rejoindre CLIQUEZ ICI.

Besoin de notre aide pour les projecteurs de lumière et de gaz ? ÉCRIRE à la PORTE ENERGY

Besoin de notre aide pour les probums de l’eau ? ÉCRIRE AU BUREAUEAU

Auteur : Marco Vignola DateMise à jour : 20 mars 2020  : 25 mars 2020

ARTICLES LIÉS

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!